Un site templier d’exception

Accueil | La Commanderie d’Arville | Un site templier d’exception

Un ensemble unique

Fondée au XIIe siècle par l’ordre du Temple, la commanderie d’Arville a évolué au cours des siècles. Elle doit son aspect actuel aux différents occupants qui s’y sont succédé : templiers, hospitaliers et propriétaires privés ont apporté leur lot de modifications sur les différents bâtiments de la commanderie.

Le porche d’entrée

Construit au XIIe siècle et remanié au XVIe siècle, le porche frappe les esprits par le contraste entre le solide portail en pierre de grison et les élégantes tours en brique rouge. Véritable châtelet d’entrée, ce porche est devenu au fil des siècles le symbole de la commanderie d’Arville.

L’église templière

Édifiée au XIIe siècle par l’ordre du Temple, l’église Notre-Dame est un parfait exemple d’édifice religieux templier simple et fonctionnel : utilisée également pour les messes paroissiales, elle a été peu modifiée au fil des siècles. Le clocher-mur aux influences méditerranéennes et la pierre de grison rougeâtre qui la compose offrent un intéressant contraste avec la sobriété de son apparence intérieure, évoquant tour à tour les cérémonies templières et les messes paroissiales.

La grange aux dîmes

Ce vaste bâtiment jouait un rôle essentiel dans le stockage des productions agricoles de la commanderie comme des taxes et impôts récoltés. Cette robuste construction aux contreforts de brique abrite une remarquable charpente en bois de châtaignier.

Le pigeonnier

Le pigeonnier de la commanderie pouvait accueillir dès le XVIe siècle plusieurs milliers de pigeons. Les volatiles fournissaient viande et guano appelé colombine au fort pouvoir fertilisant. Les nombreux boulins du pigeonnier témoignent de la vaste superficie des terres de la commanderie.

Les anciennes écuries

Le grand corps de bâtiments abritant le musée a connu plusieurs usages au fil du temps et abrité deux écuries. Le nombre de chevaux accueillis, près de 60, laissent présager de l’importance de cette activité économique au XVIIe siècle pour les hospitaliers, alors propriétaires du site.

Le musée

L’histoire du site

La Commanderie d'Arville

Le jardin médiéval

Galerie de photos