Le jardin médiéval

Divisé en quatre carrés de plantation (plantes des champs, utilitaires, médicinales et potagères), ce jardin d’inspiration médiévale est une porte ouverte sur le quotidien des sociétés durant le Moyen-Âge

Accueil | La Commanderie d’Arville | Le jardin médiéval

Un espace structuré et symbolique

Ce jardin est le fruit d’une collaboration entre l’artiste Dominique Mansion, le paysagiste Serge Morice, et l’équipe du site. Découpé en quatre carrés de plantation, bordé de haies composées de charme, d’hêtre et d’érable, cet espace est une évocation du jardin des cloîtres, qui dessert l’ensemble des bâtiments composant le monastère. Ce passage était une allusion au jardin de la Bible, d’où coulaient les 4 fleuves du Paradis, le Tigre, l’Euphrate, le Gihôn et le Pishôn.

Le parcours botanique

Un parcours botanique complète ce cheminement bucolique à travers la commanderie templière. Son tracé est conçu pour permettre la découverte de l’architecture et présenter des espèces traditionnellement cultivées dans les vergers du Perche : pommiers et poiriers ont été greffés sur des pieds francs sauvages ou semi-sauvages mieux adaptés aux sols locaux. Noyer, prunier, cerisier et de nombreuses variétés viennent compléter le verger.

Les jardins dans l’histoire de la commanderie

Jardins potagers et vergers sont mentionnés dans les archives de la commanderie d’Arville, dès le XVIIe siècle. Ils étaient certainement présents dès le XIIe siècle, tant leur rôle dans l’alimentation quotidienne était essentiel dans les campagnes au Moyen-âge.

Le musée

L’histoire du site

Un site templier d'exception

La Commanderie d'Arville

Galerie de photos